Spanish Harlem Orchestra au Cabaret Sauvage le 31 juillet 2011

Publié le par Béatrice

Spanish-Harlem-Orchestra-VLT-front.jpgCommuniqué de presse :

GRAMMY AWWARDS 2011 DU MEILLEUR ALBUM DE MUSIQUE TROPICAL !!!
L’orquestre fut créé en l’an 2000 à New York dans le but de diffuser et de développer les concepts basiques ddu mouvement salsero tout en y ajoutant des formes d’arrangements modernes. Ce furent les prémices du pianiste Oscar Hernandez et du producteur Aaron Levinson qui se manifesteront dans un premier album , sorti en 2002, qui sera nominé aux Latin Grammy aux Etats Unis.

Ce disque, « Un gran dia en el barrio », qui aura pour couverture une très belle photographie d’un quartier latino de New York dans les années 50, reprendra des titres antologiques comme « llego la banda » que chantera Hector Lavoe ou le fameux « Mama guela » de Tito Rodriguez revisités et ré-interprétés.Chanteront dans cet album Herman Olivera, Franckie Vasquez, rey de La Paz et Jimmy Sabater y fera une apparition remarquée. Peu de temps après, le disque se vera recompensé du prix Billboard du meilleur groupe de l’année.

Le groupe , qui porte le nom de l’un des quartiers latinos les plus célèbres de new york , ne mit pas longtemps à multiplier les concerts dans les festivals du Monde entier. L’interprétation des thèmes anthologiques de la salsa, à laquelle s’ajoute une section de cuivres puissantes, rappelaient toute l’hérédité laissée par les orquestres de salsa établis dans la capitale du Monde. Un peu de Machito, de tito Punte, de Fania et le groupe se convertit bien vite en l’un des orquestres les plus populaires qui sera accompagné par des chanteurs de renom comme le panaméen Ruben Blades, Marco Bermudez et Willie Torres, lors de l’enregistrement du second disque « Across 110th St », qui gagnera d’ailleurs d’ailleurs un latin grammy catégorie salsa en 2004. Blades chante les thèmes « Bailadores », « Como lo canto yo » et « El tartamundo », reprise de son album « canciones del sub desarollo ».

Oscar Hernandez est le directeur et le pianiste du groupe Seis del solar de Ruben Blades. Fin connaisseur des arrangements de cet orquestre sous toutes ces formes, Blades décide d’utiliser le Spanish Harlem pour accompagner ses tournées internationales dans les festivals de jazz comme celui de San Sebastian en espagne. En 2008, ils sortent leur troisième, nominé aux grammy. A cette époque, l’orquestre commence à rendre hommage à l’époque dorée des grands orquestres de salsa de New york, comme dans le thème « En los tiempos del Palladium ». Ou dans le titre « Mujer Divina » mais aussi dans « Soy candela » ou prévalent les arrangements latin jazz et une section de cuivres vigoureuse qui appuie la rythmique.
150 à places tarif reduit disponibles sur odduara.com (section concerts )

Date : 31 juillet 2011
Lieu : Cabaret Sauvage
Adresse : 211 avenue Jean jaures 75019 Paris
Tarifs  : 25 € pré-vente (hors frais de location); ventes Fnac, Digitick, Ticketnet / 30 € sur place

Commenter cet article